collège du centre Romans Ferrari

Le Centre Romans-Ferrari scolarise ses collégiens en 6ème, 5ème, 4ème, 3ème. Les disciplines enseignées sont le Français, les Mathématiques, la Physique-Chimie, l’Anglais et la seconde langue à partir de la 4°. Les élèves de 3° bénéficient en outre d’un enseignement en Histoire-Géographie. Une Conseillère d’Orientation Psychologue intervient à la demande.

Les cours sont assurés par quatre enseignants de l’Education nationale à temps complet, rattachés au collège Anne FRANCK de Miribel. Des personnels vacataires assurent les cours de LV2 et Histoire Géographie.

Les quatre classes de collège ont des effectifs réduits qui fluctuent au fil de l’année scolaire. Ce nombre restreint d’élèves permet d’assurer un suivi pédagogique personnalisé, adapté en fonction de l’état de santé. Des aménagements sont mis en place (aide matérielle, prise de note à la place de l’élève, utilisation de l’outil informatique…) autant que de besoins.

Les emplois du temps scolaire des élèves s’adaptent aux prises en charges médicales, prioritaires et évolutives. Les emplois du temps, les programmes, le calendrier et l’activité scolaires respectent la réglementation et le code de l’Education Nationale. La passation d’examens, tels que le Brevet des collèges, est également assurée.

Des élèves de SEGPA sont également scolarisés au Centre et peuvent y passer des épreuves du CFG.

Quelle que soit la durée du séjour (de quelques jours à quelques mois, voire l’année scolaire complète), l’objectif central est de dispenser un enseignement et d’assurer un suivi scolaires en vue d’une réintégration dans l’établissement d’origine.

Dès l’arrivée de l’élève, un contact est instauré avec les parents et le collège de référence afin de permettre une continuité d’enseignement dans les meilleures conditions possibles. Le contact est maintenu au fil du séjour de l’élève notamment par le biais d’envoi de relevés de notes et de bulletins scolaires.

Le retour du jeune dans son établissement relève de la décision du médecin et peut s’accompagner de la mise en place d’un PAI. Une mesure d’accompagnement ou une réorientation, notamment en milieu médico-social, peut parfois s’avérer judicieuse et se prépare bien en amont de la sortie.